jeudi 21 juin 2018

Comité d'entreprise - Compte-rendu du 12 juin 2018

Comité d'entreprise
Compte-rendu du 12 juin
 2018
Compte-rendu non officiel

1. Information consultation sur le projet d’évolution de l’organisation du Groupe MAIF : recueil de l’avis de l’instance

Pour rappel, ce projet a été présenté à la réunion CE-CHSCT du 10 avril 2018. Pour en savoir plus, merci de cliquer ici.

SYNTHESE DE L' AVIS DU COMITE D’ENTREPRISE 

La déclinaison opérationnelle se fera autour des axes suivant :
  • La création d’une direction du B to B intégrant la direction Associations & Collectivités, une équipe Grands Comptes, les partenariats et l’équipe Sports, ainsi que le rattachement de l’équipe « économie collaborative et pratiques émergentes ». Cette direction aura des liens fonctionnels avec ALTIMA et NUMA appelé à devenir une filiale de la MAIF.
  • Le rattachement du marketing à la direction de la stratégie marketing et communication.
  • Le rattachement des MOA auprès des MOE.
  • Le rattachement de la DPTD au remplaçant de Thierry COURET.
  • Le rattachement du Studio à la directrice de la Communication.
Les élus ont noté le rôle central donné à la Direction de la Stratégie, de la Marque et des Offres qui regroupera six entités :
  • Le marketing du Groupe pour toutes les activités personnes physiques ;
  • La communication Groupe ;
  • Une entité autour du digital et de l’expertise utilisateur ;
  • Une entité innovation ;
  • Le secrétariat général reconfiguré en deux pôles : un assurant la gouvernance de l’entreprise, l’autre la partie « animation de la vie militante » ;
  • La structure affaires publiques.
Si une partie du dossier présenté à l’instance repose sur une logique d’organisation qui se veut plus efficiente au regard des enjeux à venir et des attentes de la Direction, une autre partie est en lien direct avec le futur plan stratégique qui sera dévoilé au cours du dernier trimestre 2018.

A ce stade, les élus peuvent difficilement appréhender la pertinence d’ensemble même si cette nouvelle organisation semble entrer en cohérence avec les actions entreprises par la mutuelle ces dernières années.
Ils partagent les remarques du CHSCT 79 liées aux conséquences à moyen terme de cette nouvelle organisation sur des changements significatifs de conditions de travail pour les salariés impactés et souhaitent être informés sur les futurs ajustements liés à ce dossier.


2. Information sur les expérimentations dans le cadre du pivot SI et de l’agilité à la Direction informatique

Pivot SI
Depuis janvier 2017, la MAIF a instauré différents chantiers (Greqo, Ux,...) dans le but de gagner en agilité et faire évoluer les modes de collaboration entre les ressources SI et les « métiers », pour plus de proximité et d’efficience, tout en offrant une expérience client et sociétaire toujours plus qualitative et génératrice de valeur.

Expérimentation des Collectifs Métiers
Elle naît de réflexions autour de la conduite du changement vers l'agilité en garantissant la cohérence inter-tribus.
Création d'une structure opérationnelle de 3 niveaux différents : 
  • Tribus ou Univers (env 100 ETP) regroupés au sein d'un même domaine de produits/services.
  • Squads (env 10 ETP) : équipe pluridisciplinaire. Plusieurs squads forment une tribu.
  • Guildes ou chapters :  Regroupement de collaborateurs de mêmes compétences en communauté transverses aux squads.
Développeurs, Lead Développeur et Design
Dans un contexte de transformation, la MAIF souhaite investir davantage sur certains métiers du SI et du Digital : 
  • Le design, pour renforcer l’orientation vers les parcours et les usages clients ;
  • Le développement, pour renforcer et fiabiliser les capacités de construction de solutions, et gagner en maîtrise sur le code associé (avec notamment l’intégration de 25 internes supplémentaires).
Une convergence de volontés et de réflexions entre DSI et Digital Factory pour mener une expérimentation autour de nouveaux collectifs métiers en ciblant prioritairement ces métiers « critiques ».
L’objet de cette expérimentation est de mettre en pratique la notion de transversalité sur 3 collectifs réunissant des acteurs SI-DF : Développeurs, Lead Développeurs et Métiers du Design.

Expérimentation de l’IT Factory
Cette approche consiste à accompagner l'entreprise dans la transition entre l'approche technique d'aujourd'hui, à une orientation de « services » pour demain (un catalogue de services, une équipe dédiée et une gouvernance clairement définie).


3. Information consultation sur le projet d’écoute qualité en filière sinistre (enregistrement des appels en filière sinistre) : recueil de l’avis de l’instance.

Pour rappel, ce projet a été présenté à la réunion CE du 10 avril 2018. Pour en savoir plus, merci de cliquer ici.

SYNTHESE DE L' AVIS DU COMITE D’ENTREPRISE 

Les élus mettent en avant deux réflexions : 
  • Le but poursuivi par la Direction dans ce dossier. Les élus ne sont pas convaincus par les éléments développés. Ils partagent le souci de servir au mieux l’intérêt des sociétaires, et estiment qu'une priorité serait d’organiser la filière sinistres afin qu’elle soit en capacité de traiter efficacement les flux froids et l'accueil téléphonique.
  • Les conditions avancées pour la généralisation de cette pratique à savoir une approche positive et progressive, en valorisant les points forts de la relation et éviter le registre du contrôle.
    Il est en effet primordial de garantir ces périmètres si la Direction veut mettre en adéquation son discours autour de la confiance.
Les élus du comité d’entreprise approuvent sans restriction l’avis rendu par l’instance de coordination des CHSCT de la MAIF le 31 mai 2018.  Ils partagent son analyse sur l’outil, l’écoute qualité, sur l’acronyme « Emotion », sur la charge de travail et rééditent là ses préconisations : 
  • Laisser l’enregistrement à la main des gestionnaires, des conseillers.
  • Être précis et factuel dans les attendus de l’entreprise sur la qualité de la relation sociétaire.
  • Renforcer le dispositif d’accompagnement et de formation.
  • Tenir compte de l’impact de la mise en œuvre de ce projet dans la charge de travail de la filière sinistre. 
Les élus préconisent au futur CSE le suivi de ce dossier.


4. Information consultation sur le projet de fermeture des 24 et 31 décembre 2018 : recueil de l’avis de l’instance.

Pour rappel, ce sujet a été évoqué lors de la réunion CE d 15 et 16 mai 2018. Pour en savoir plus, merci de cliquer ici.

SYNTHESE DE L' AVIS DU COMITE D’ENTREPRISE 

Les élus estiment que cette décision fait sens au regard du calendrier et permettra aux salariés de  disposer de trois ou quatre jours de repos consécutifs et ainsi de faciliter l’organisation des fêtes de fin d’année.
Les élus ont sollicité la Direction pour l’octroi de deux demi-journées de congés exceptionnels pour couvrir les deux matinées et regrettent de ne pas avoir été entendus. 
Si la demande a semblé incongrue à la D.R.H, pour les élus, il s'agissait seulement là de reconnaître l’implication des salariés tout au long de l’année. En séance plénière ils ont formulé des propositions pour poser ces matinées sous forme de journée mobile, journée horaire libre ou récupération des heures supplémentaires et attendent une réponse de la Direction.


5. Point d’étape sur le Programme de Renouvellement de l’IARD au Service des Métiers (PRISM)

Rappel  : La Rénovation du système d'information IARD vise l'obtention progressive d'un système d'information de gestion "coeur de métier" de la MAIF plus réactif, accessible selon les différents canaux que l'entreprise souhaite déployer et permettant de développer de nouvelles offres à un rythme supérieur.

OFFRES  
L'objectif est de réduire le time-to-market et être agile vis-à-vis du marché. 8 offres ont été mises en marché en 4 ans grâce aux trois moyens de fabrication :
  • Start’IARD : Tester rapidement l’appétence du marché pour un produit IARD (Nautis 2, Ass PRO) - 3 mois.
  • Stand’IARD : Commercialisation et gestion «industrielle» d’un produit simple (Nautis 3, Praxis) - 8 mois.
  • Custom’IARD : Commercialisation et gestion «industrielle» d’un produit complexe (VAM, AHA) - 18 mois.
SINISTRES 
Trois paliers de livraisons ont été prévus sur l’année 2018. La trajectoire de la vision sinistre porte sur les items suivants : Franchises supportées (mars) , Prévisions de Recettes et IRSI (juin), Prestations telles que suivi de sinistres en ligne, gestion mutualisée facilitée (octobre).
ENJEU : Simplifier, unifier et optimiser les processus de gestion des sinistres.

SERVICE INFORMATIQUE 
Remplacement des dernières fonctionnalité du GAT avec une échéance en 2019. L’ergonomie des écrans restera proche et les fonctionnalités inchangées. Un accompagnement au changement personnalisé est prévu en sollicitant l'avis des utilisateurs.

La trajectoire de rénovation du SI IARD pour les années à venir est en cours de construction au regard des orientations d’entreprises. L'enjeu est de simplifier, unifier et optimiser les processus de gestion des sinistres.


6. Projet OSER : information sur le calendrier et les modalités de déploiement

Evolution des horaires de travail - Entités Siège 
  • Direction informatique : Début des horaires de travail à 7h30 du lundi au vendredi (assistance bureautique) avec dispositif d'astreinte le samedi (activité de support).
  • Groupe contrat : introduction du travail le samedi (9h - 12h30).
  • Direction RH : fin de journée 19h.
  • DATA Factory : 7h45 à 18h45 du Lundi au Vendredi
  • Cuisine : Début de la journée à partir de 6h45 au lieu de 8h.
  • DAF : Début de la journée à partir de 7h30 et 7h pour la conciergerie.
  • DORS : Fin de journée 19h30 (Distribution) et 19h (DPAS - A&C).
Ces évolutions sont liées à l'élargissement des horaires de travail dans toutes les filières du réseau et l'ouverture le samedi matin dans 23 délégations. Une estimation de 60 est prévue pour début 2019.
Les entités Parnasse Maif, MOA et Classification seront impactées dans l'organisation mais sans changement d'horaires.

Evolution des horaires de travail - Chauray 
  • 2C : Fin de journée raccourci à 18h et plannification à 17h45.
  • CGE : Horaire de travail entre 7h30 et 19h30 / Plannification entre 8h05 et 18h15.
Evolution des horaires de travail - CVFF Lot 2 (35 DC)
  • 12 délégations ouvertes le samedi
  • Selon le souhait de la filière, les horaires de travail sont identiques pour tous les jours de la semaine et sont validés après la phase de concertation au sein des délégations.
  • Les créneaux de RDV ne seront parfois pas ouverts sur la pause déjeuner et les horaires dédiés
  • CVFF DOM : ouverture le samedi à partir de 7h30.
Déploiement du télétravail au 14 mai
  • 208 télétravailleurs à la MAIF, dont 75 % sur 2 ou 3 jours /semaine.
  • Au moins 1 manager/entité inscrit à la formation « Manager le télétravail » dans la moitié des entités concernées en 2018.
  • 60 managers et 19 RRH formés au télétravail.
Accompagnement OSER
  • 41 demandes d’accompagnement par 31 managers.
  • Un accompagnement important est prévu lié au déploiement des nouveaux horaires (animation des réunions de concertation, posture managériale, accompagner le changement,...).
Pas encore adhérent(e) ? Rejoignez-nous !

Les comptes-rendus font ressortir les points principaux. N'hésitez pas à nous contacter si vous souhaitez plus d'informations.

lundi 18 juin 2018

Réunion paritaire - Compte-rendu du 5 juin 2018

Réunion paritaire
Compte-rendu 
du 5 juin 2018

Compte-rendu non officiel
Poursuite de la négociation relative au protocole d’accord préélectoral en vue des élections des membres du Comité Social Economique

Composition du futur CSE
Modification de la répartition H/F des postes à pourvoir :
- Collège Employé :15 femmes/ 5 hommes
- Collège Cadre : 4 femmes/ 4 hommes
Suite à notre demande de prolongation des mandats jusqu'à fin décembre, la Direction indique qu'il faudra un accord unanime des organisations syndicales, sinon il faudra prévoir 2 accords différents.

Prestataire pour le vote électronique
Suite à des demandes de sécurisation de la procédure de vote lors de la dernière réunion paritaire, Néovote propose :
Identifiants et mots de passe 

  1. Envoi des identifiants (sans le mode passe) par courrier et par messagerie professionnelle 1 semaine avant le vote.  
  2. Chaque salarié devra se connecter sur le site de Néovote pour créer son mot de passe.
En cas de perte des identifiants et/ou mots de passe
  1. Néovote sera joignable via un service téléphonique (hotline) et par internet.
  2. Lorsqu'un code aura été généré de nouveau, un mail de confirmation sera envoyé au salarié.
Mode de scrutin
Suite à notre demande, Il ne sera pas possible de déroger au scrutin proportionnelle avec répartition à la plus forte moyenne pour un scrutin proportionnelle avec répartition au plus fort reste. (modalité d'ordre public).

Calendrier  
Sur la durée du scrutin, L'Unsa-Maif se positionne sur 2 à 3 jours maximum.
La Direction propose :
- 1er tour : du 20 Novembre 12h00 au 23 Novembre 15h00.
- 2nd tour : du 4 Décembre 12h00 au 7 décembre 15h00. 
Les managers seront sensibilisés pendant cette période où l'activité risque d'être perturbée.

Communication
L'Unsa-Maif n'était pas favorable à la création d'un groupe MAYA par OS afin d'éviter les débordements que cela peut générer. Cependant, nous ne nous y opposerons pas à condition que les groupes MAYA soient :
  • privés sans affichage de la liste des membres ni le nombre. 
  • fermés durant la période de scrutin. 
Une majorité d'OS nous rejoigne sur ces revendications. 
La Direction accepte cette dernière revendication et propose des formations et accompagnements techniques pour une mise en place bien en amont des élections professionnelles. 
Chaque OS devra désigner :
- 2 référents pour MAYA
- 1 élu CE /OS et 1 représentant syndical pour participer à un groupe de travail sur le CSE.
La dernière réunion aura lieu le 27 juin.
Pas encore adhérent(e) ? Rejoignez-nous !


Les comptes-rendus font ressortir les points principaux. N'hésitez pas à nous contacter si vous souhaitez plus d'informations ou nous faire part vos idées !

mardi 29 mai 2018

Réunion paritaire - Compte-rendu du 22 mai 2018

Réunion paritaire
Compte-rendu 
du 22 mai 2018

Compte-rendu non officiel

Ouverture de la négociation relative au protocole d’accord préélectoral en vue des élections des membres du Comité Social Economique

En fin d'année, les élections professionnelles de la MAIF auront lieu. Les salariés devront voter pour élire leurs nouveaux représentants qui siégeront au CSE (Comité Social Economique). Ce nouveau dispositif rendu obligatoire par la loi Macron se substituera aux Instances Représentatives du Personnel actuelles (DP, CHSCT, CE).

L'Unsa-Maif regrette que la Direction ne nous ait pas communiqué au préalable de cette réunion de négociation, les éléments obligatoires indispensables concernant la répartition homme/femme par collège, ainsi qu'un projet de texte qui nous aurait permis d'avoir un recensement des revendications plus structuré.


Composition du futur CSE

Pour être conforme aux dispositions légales, elle doit représenter la proportion  H/F au sein de l'effectif de l'entreprise (6682 ETP) et par collège électoral.

Collège cadre : 
L'effectif est de 1951 dont 913 hommes (47%) et 1037 femmes (53%).
-> 8 sièges au CSE (4 hommes / 4 femmes)

Collège employé : 
L'effectif est de 4530 dont 1049 hommes (22%) et 3680 femmes (78%)
-> 20 sièges au CSE (4 hommes / 16 femmes

L'Unsa-Maif est favorable à une durée de mandat de 4 ans (limite légale).


Prestataire pour le vote électronique

Au regard des dernières élections pour les administrateurs salariés, l'Unsa-Maif s'interroge sur les qualités de prestations de Neovote avec qui la Maif semble pourtant vouloir s'engager de nouveau.
En effet, certains éléments majeurs ne nous ont pas satisfaits tels que l'impossibilité d'accéder au journal des événements (pourtant mis en avant sur leur site internet), des mesures de sécurité pour récupérer ses codes d'accès, pas de traçabilité des numéros sur lequel ils sont envoyés, certains employés n'ont même pas reçu leurs codes, ou l'accusé de réception confirmant le vote, etc.

Nous demandons par conséquent que Neovote soit mis en concurrence avec d'autres prestataires. Nous nous joignons à la demande faite pour la réalisation d'une expertise, afin de déterminer la fiabilité de la prestation en terme de sécurité.

La Direction confirme que le contrat avec Neovote n'est pas signé et est consciente du risque de travailler avec un prestataire dont les pratiques pourraient remettre en cause les élections. Pour autant, même si elle ne s'oppose pas à une expertise, elle n'exprime pas sa volonté de changer de prestataire ou de faire un appel d'offres.


Mode de scrutin

Certaines OS souhaite revenir au vote "papier" car la participation serait plus élevée le cas échéant. La Direction refuse mais précise qu'elle pourrait éventuellement mettre des postes à disposition sur les sites.

La Direction annonce que le mode de scrutin prévu sera celui de la représentation proportionnelle avec répartition des restes à la plus forte moyenne, conformément au code du travail.

L'Unsa-Maif estime que cette disposition n'est pas d'ordre public et souhaiterait, si cela est possible, un mode de scrutin proportionnel basé sur une répartition au plus fort reste.



Calendrier

- Dépôt des listes de candidats : 17 septembre 2018
- 1er tour : 
Votes entre le 11 et le 18 octobre.
Campagne électorale du 24 septembre au 10 octobre.

- 2e tour :
Votes entre le 8 et 15 novembre.
Campagne électorale du 25 octobre au 7 novembre.
- Fin des mandats actuels : 16 novembre 2018.

L'Unsa-Maif suggère une prorogation des mandats actuels jusqu'à fin décembre afin de faciliter l'accompagnement des élus et des représentants syndicaux dont les mandats prendront fin et qui seront de retour dans l'activité.

La Direction n'est pas opposée au principe mais craint que l'activité soit impactée, notamment pour le secteur contrat (avis d'échéance, challenge,...) si on modifie la date des élections au mois de décembre.


Communication

La Direction annonce qu'elle va travailler sur un plan de communication avant les élections afin de favoriser un maximum de votes.

Sur la communication des OS, la Direction précise que des règles seront établies dont un ordre pour l'envoi des mails aux salariés. Chaque OS aura la possibilité de communiquer sa liste de représentants de proximité amenés à exercer, en annexe et non sur le site de vote.

Nous sommes favorables à ces mesures et demandons de plus la possibilité de deux communications par mail et par OS à toute l'entreprise durant la campagne électorale à chacun des 2 tours de scrutin, soit 1/semaine de campagne.

Il reste 2 réunions paritaires sur ce sujet. La prochaine aura lieu le 5 juin.

Pas encore adhérent(e) ? Rejoignez-nous !



Les comptes-rendus font ressortir les points principaux. N'hésitez pas à nous contacter si vous souhaitez plus d'informations ou nous faire part vos idées !

vendredi 25 mai 2018

Comité d'entreprise - Compte-rendu du 15 et 16 mai 2018

Comité d'entreprise
Compte-rendu du 15 et 16
 mai 2018
Compte-rendu non officiel

1. Information consultation sur le projet de filialisation de la société IF/NUMA : recueil de l’avis de l’instance

Rappel du contexte : 
En juillet 2015, Maif Avenir entre au capital de Numa, dont la Formation est une des activités principales.
La formation professionnelle devient une des ambitions de la Maif. Elle fait émerger le projet Starlings basé sur le développement d'une plateforme digitale de formations destinée aux entreprises.

SYNTHESE DE L'AVIS DU COMITE D’ENTREPRISE 
Les objectifs poursuivis dans la filialisation de IF/NUMA semblent parfaitement cohérents, en termes de stratégie, d’opportunités, et d’ambitions. Notamment avec l’intégration du projet STARLINGS dans le périmètre de NUMA.
Les élus ont rappelé le besoin et la nécessité de pouvoir s’appuyer sur cette structure pour assurer une formation de qualité pour les salariés de la mutuelle. Cet enjeu, au regard des mutations à venir, est primordial.
Enfin, la Direction s’est engagée à assurer un avenir aux 66 salariés de NUMA. Les élus du Comité d’Entreprise espèrent  que les moyens mis en œuvre convergeront pour asseoir la pérennité et le développement de NUMA, nouvelle filiale de la MAIF.

Les élus Unsa-Maif émettent un avis favorable.


2. Information sur la sous-traitance téléphonique en CVD
La MAIF fait appel à Téléperformance depuis 2010 et CCA International depuis 2015 pour les activités de réceptions d'appels.

Compétences des prestataires 
• Commercialisation et gestion des contrats suivants :
VAM, PACS, RAQVAM, PRAXIS, PJ, OME, Offre 4+2.
• Mais aussi NESTOR et Transferts militant.
• Autres : Sur variations d’activités en fonction des besoins, mobilisation de ressources complémentaires avec une compétence restreinte sur l’univers Auto (Contrat VAM, PACS, Offre 4+2).

Une prestation sous contrôle et pilotage de la filière CVD
Deux interlocutrices de la filière assurent l'accompagnement et le suivi quotidien.
  • Périmètre :
    - Suivi des compétences techniques et commerciales, de la qualité de la relation et accompagnement sur les nouvelles offres et outils ;
    - Suivi du plan de charges et de la planification ;
    - Centralisation des remontées Réseau et réclamations.
  • Moyens :
    - Écoutes à distance tous les 15 jours ;
    - Présence et écoutes sur site en moyenne 2 fois/mois ;
    - Depuis 2016, présence ponctuelle d’animateurs commerciaux et depuis 2018 de conseillers CVD.
Bilan 2017
  • Résultat quantitatifs
    920 000 appels traités en 2017 soit 19 % des flux totaux traités avec une présence renforcée sur les périodes de congés, ainsi que sur les semaines "difficiles" (rentrée, avis d’échéance).
  • Résultats qualitatifs
    Les résultats du customers feed back sur l'année 2017 :
    - Synthèses des 4 questions (objectif 91%) :
    CVD 92.9 % / CCA 90.7 % / Téléperformance 91 %
    - Taux de résolution 1er contact (objectif 80 %)
    CVD 90.8 % / CCA 88.9 % / Téléperformance 88.6 %
    A noter également que l'objectif est atteint pour les prestataires concernant le transfert militant (51 %).
L'Unsa-Maif s'interroge sur le volume important des flux traités (19%)qui pourrait conduire à l'ouverture d'un nouvelle entité CVD. Nous acceptons la sous-traitance à partir du moment où le seuil est raisonnable mais notre inquiétude se porte sur l'externalisation de quasiment 20% d'une activité qui fait partie de notre cœur de métier.

La Direction nous expose les avantages de ce système, liés au pilotage (faire appels à ces structures en fonction de nos besoins variables sur l'année) mais partage notre inquiétude, d'autant plus que les salariés MAIF enregistrent un taux de souscription bien plus conséquent que les prestataires, d'où la volonté de conserver un équilibre acceptable.


3. Information sur le challenge 2018

Les grands principes 
Comme l'an passé, le nouveau challenge intègre toutes les dimensions du triptyque et la constitution des équipes reste inchangé dans une logique régionale et trans-filières.

La Direction précise que le challenge ne doit pas influer sur l’objectivité, le caractère désintéressé du conseil et sur le besoin réel des prospects et sociétaires.

Nouveautés
  • Deux temps forts : au mois de juin (semaines 23 à 26), puis au mois de novembre (semaines 45 et 46).
  • Un fil rouge entre ces 2 temps forts : Nestor pour la filière Conseil-Vente et Mon club facile pour la filière A&C.
Le classement
Des classements seront réalisés sur chacun des 2 temps et cumulés au terme du challenge. Le classement des 10 équipes sera réalisé selon "le poids" des 3 éléments du triptyque :

1. Performance commerciale (poids : 40%) :
  • Filière CVD : objectif d’adhésions sans aucun critère de pondération en lien avec les produits eux-mêmes.
  • Filière FAF, des critères spécifiques aux 2 temps :
    - Temps 1 (juin) : le montant des capitaux Rassurcap par TPC
    - Temps 2 (Novembre) :
    -> Le nombre d’intentions de souscription Rassurcap, ARS, Livrets, Sollicitudes par TPC sans critère de pondération.
    -> Le taux de sollicitation dans la cible en ARS et en Rassurcap.
  • Filière A&C : suivi du volume de prospects avec devis.
2. Satisfaction des sociétaires (poids : 35%)
Seront pris en compte les indicateurs Customer Feed Back, enquêtes à chaud (FAF et sites concernés) et l'indicateur prescriptions (A&C).

3. Épanouissement des acteurs (poids : 15%)
Chaque équipe devra faire une présentation sur un support de leur choix en illustrant le thème du vivre ensemble. 
Un jury attribuera des points en fonction de la cohésion d'équipe, la coopération entre entités et la créativité.

A noter que fil rouge a un poids de 10 % dans le calcul des points.

La récompense 
•  Aucune récompense individuelle,
• La récompense sera attribuée à l’entité et servira à un projet collectif dont le choix reviendra à l’équipe (propositions en cours de validation par les co-constructeurs auprès de notre prestataire).
• La valeur de la récompense sera fonction du classement de l’équipe avec un podium à trois marches.

L'Unsa-Maif alerte la Direction sur le cumul entre le challenge national présenté et les challenges filières qui s'effectuent quasiment en même temps. En effet, nous avons eu connaissance de documents présentés à des collègues en délégation qui nous ont fortement interpellés de par leur contradiction avec l'esprit collectif et la nature des récompenses (ex : gains de 8€/conseiller).
Nous craignons également que les équipes aient le sentiment d'être maintenues "sous pression" sur une grande partie de l'année, ce qui peut s'avérer contre-productif.


4. Information et consultation sur le projet et les modalités de fermeture exceptionnelle des matinées des 24 et 31 décembre 2018

La Direction nous explique qu'elle a fait ce choix afin de ne pas faire revenir les collègues pour une matinée les lundis concernés. Suite aux questionnements des élus, elle nous précise que chaque salarié devra poser une demie-journée obligatoirement ces deux lundis matins avec les modalités de son choix (JM, CR, horaires variables, etc.) et validés par l'encadrement.

Le CE demande à la Direction d'accorder de manière exceptionnelle ces deux demi-journées aux salariés au regard de leur implication exceptionnelle malgré les changements dus à OSER. Ce point est reporté au prochain CE pour laisser la Direction réfléchir à notre requête.

La Direction répond à notre précédente interrogation concernant la décision de ne pas accorder de tickets restaurant aux télétravailleurs
Pour rentrer en conformité avec la position de l'Urssaf, la Direction revient sur cette décision mais porte la condition qu'il faut que l'entité de rattachement du télétravailleur en dispose.


5. Point de suivi sur l’assurance navigation de plaisance (projet Nautis)

Contexte
La Maif travaille depuis 2016 sur le développement de la nouvelle offre assurance bateau afin d'attirer de nouveaux plaisanciers et rôder le fonctionnement d'une équipe dédiée à l'activité plaisance.

Nouvelle offre Assurance Navigation
Forte d'une stabilisation du portefeuille bateau après plus de 6 années de décroissance et d'une belle reprise en 2017 grâce à des actions terrain (8 salons nautiques, prospections) et à distance (communications via des sites internet spécialisés, e-mailings), la Maif lancera fin d'année sa nouvelle offre Navigation déclinée en 3 formules en fonction de l'utilité du sociétaire.

Cette nouvelle offre s'est construite autour de l'UX sociétaire afin de répondre au mieux au besoin des utilisateurs. La Maif souhaite continuer à la faire vivre sous le même principe afin de garantir sa pertinence, notamment via son service de "Navigation Accompagnée" lancée en mars 2017 où les plaisanciers peuvent échanger au sein d'une communauté.

Distribution
Au démarrage en 2016, des conseillers ont été missionnés à 80% sur l’activité plaisance.
Au 1er janvier 2017 : passage à 100%.
Au 1er avril 2017 : création d’une entité virtuelle NAVI avec un manager fonctionnel assuré par une ressource Marketing.

Décision CoDG du 09/10/17 
Un retour des 10 conseillers dans le réseau avec une dominante Plaisance à hauteur de 40%, accompagné d’un renforcement de 20 conseillers pour accueillir les flux & pouvoir mettre en œuvre les ambitions du projet. Les 40% de spécialisation sont concentrés sur 2 jours entièrement dédiées à la plaisance + sollicitations ponctuelles pour les activités de prospection hors site (sur pontons et/ou sur salons).
Cible : octobre 2018, 30 conseillers auront une dominante « plaisance ».

Les élus font part à la Direction de différentes remontées du terrain indiquant un manque de reconnaissance au regard de l'investissement des salariés concernés par ce projet, allant parfois même au-delà de leurs heures de travail.

La Direction exprime leur regret si certains salariés ont ce sentiment mais estime avoir des informations indiquant qu'il n'est pas généralisé. Elle rappelle leur satisfaction concernant l'investissement de tous les salariés qui ont travaillé sur ce projet, au-delà de l'équipe de spécialisation, car il a du être porté par tous les sites concernés.
Pas encore adhérent(e) ? Rejoignez-nous !


Les comptes-rendus font ressortir les points principaux. N'hésitez pas à nous contacter si vous souhaitez plus d'informations.